En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience shopping. Pour en savoir plus, cliquez ici.
close icon

Jolies rencontres

Chose Commune - Maison d’édition

Nous avons rencontré Cécile Poimboeuf-Koizumi, co-fondatrice de Chose Commune, maison d’édition indépendante dédiée aux livres de photographie, basée à Paris. Elle nous a gentiment reçu chez elle pour nous parler de ce projet fondé avec le photographe Vasantha Yogananthan.

Quel est ton parcours ?

Née à Paris d’un père français et d’une mère japonaise, j’ai grandi aux quatre coins du monde. Une fois mon bac en poche, j’ai été incapable de faire un choix d’études : trop de choses me passionnaient ! Je suis partie vivre un an à Taiwan, et en rentrant, je me suis inscrite en fac de langues étrangères. J’ai cultivé mon intérêt pour l’art, plus particulièrement la photographie, en faisant des stages en galeries et musées, ce qui m’a ensuite menée à travailler exclusivement dans ce milieu, puis à tout lâcher pour créer ma propre maison d’édition. 

Quand et pourquoi as tu créé ta maison d’édition ?

J’ai créé Chose Commune en 2014 avec mon compagnon Vasantha Yogananthan, qui est photographe. Nous sommes tous les deux des passionnés du livre, bien sûr, mais c’est le contexte de l’époque qui nous a poussé à franchir le pas. Vasantha cherchait un éditeur pour sa première série, Piémanson, mais plus le temps passait, plus nous avions une vision très claire de ce nous souhaitions réaliser…alors on s’est dit, pourquoi pas tenter l’aventure ? L’idée a tout de suite été de publier d’autres photographes. Ce n’est pas un métier facile, j’ai longtemps gardé un mi-temps à côté. Depuis deux ans, je suis à plus que temps plein, les mois ne se ressemblent jamais…mais pas une seule seconde je n’ai regretté mon choix. 

Comment faites-vous vos choix éditoriaux ?

Nos choix se font beaucoup au coup de coeur, nous n’avons pas de champs de prédilection. Nous travaillons beaucoup sur le long terme, il se passe facilement plusieurs mois, voire parfois un ou deux ans avant que nous publions un photographe. Quand nous découvrons un travail qui nous plaît, nous ne nous précipitons jamais. Nous échangeons beaucoup avec le photographe, jusqu’à ce que nous ressentions vraiment la nécessité de faire un livre ensemble. Pour nous, éditer un livre n’est pas un acte anodin. Contrairement à une exposition, le livre a vocation à rester. 

Quel est le dernier ouvrage sorti chez Chose Commune ?

Nous avons sorti deux livres à la rentrée : Halfstory Halflife du photographe américain Raymond Meeks, qui, au fil de nombreux étés, s’est aventuré à quelques kilomètres de son domicile non loin des monts Catskill, dans l’Etat de New York, où la jeunesse locale se retrouve sous un pont, près d’une chute d’eau.

Et Dandaka, le quatrième chapitre de la série au long cours de Vasantha, qui travaille sur une relecture contemporaine du mythe du Ramayana en Inde et au Sri Lanka. 

Et quel est celui que tu rêverais d’éditer ?

Difficile à dire ! Comme je le disais plus haut, c’est aussi beaucoup une histoire de rencontres. Même s’il y a bien sûr des artistes que j’admire énormément, avec Chose Commune nous avons plutôt plus vocation à publier un travail qu’un artiste. Il faut qu’il y ait un travail en particulier qui nous intéresse et que nous apprécions l’homme derrière l’artiste. Pour créer des choses qui ont du sens, je suis persuadée qu’un respect mutuel est essentiel.

Quel rapport entretiens-tu avec la mode ?

La mode est un moyen d’expression comme un autre. J’aime ceux qui s’affranchissent des codes et des tendances. Pour moi, c’est aussi un engagement. Depuis quelques années, j’achète moins mais mieux, je porte beaucoup d’attention aux matières, que je préfère naturelles, ainsi qu’à leur provenance. Je privilégie le seconde main ou le vintage et si je craque sur une pièce d’une nouvelle collection, je veux être sûre de vouloir la garder très longtemps. 

Un photographe de mode qui te touche particulièrement ?

Sarah Moon 

Quelle est ta tenue fétiche pour travailler ?

Le confort avant tout ! Des couples amples mais féminines, de belles matières. 

Que t’inspire Sessùn ?

Le voyage, la curiosité, le soleil (même en hiver !) 

Quelle est ta pièces préférée de la collection Automne-Hiver ?

Elle me fait de l'oeil depuis quelques temps...la veste Ginetta - coloris misty rose ! 

Le super pouvoir que tu aimerais avoir ?

La téléportation, il y a toujours tellement d’endroits où j’aimerais être en même temps. 

Merci Cécile!


Vous pouvez retrouver les livres édités par la maison d'édition Chose Commune dans notre boutique située au 34 rue de Charonne à Paris, dans le 11ème arrondissement.

Vous pouvez également les retrouver sur le site de Chose Commune : www.chosecommune.com