En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience shopping. Pour en savoir plus, cliquez ici.
close icon

Jolies rencontres

Linda Granebring

Ce mois-ci nous vous proposons de rencontrer Linda Granebring, chef de cuisine talentueuse et anciennement conseillère de vente chez Sessùn au Bon Marché Rive Gauche. Elle a gentiment accepté de répondre à nos questions et de nous recevoir Au Quai, cave à vin du Canal Saint Martin, où elle propose de jolies assiettes à partager. 

Photos de plats par Agathe Hernandez


Qui es tu ?

Je m’appelle Linda Granebring, j’ai 33 ans, je suis une suédoise à Paris depuis 10 ans, chef de cuisine et passionnée des bons ingrédients 

Peux-tu nous résumer ton parcours ?

J’ai grandi sur une île en Suède et je suis passionnée de cuisine depuis toujours. Depuis mon arrivée en France il y maintenant 10 ans,  j’ai travaillé dans de grandes et petites cuisines parisiennes, par exemple chez The Broken Arm. Aujourd’hui je suis en free-lance et aussi en résidence chez Au Quai (15 rue Alibert). 


Parle nous de ta cuisine : À quoi ressemble ta journée type ?

Ma cuisine est fraîche, goûteuse et de saison, souvent basée sur des légumes et avec des associations étonnantes. J’ai écris un livre sur ce même sujet, Mon premier livre de Food Pairing !

En ce moment, ma journée type tourne autour du restaurant Au Quai où je suis en résidence. Je cherche des bons produits, je réfléchis aux nouveaux plats et je prépare bien sûr la mise en place pour les dîners, avant de mettre à cuisiner. 


Le goût ou l’odeur qui te rappelle le plus de souvenirs (ta madeleine deProust) ?

Le poisson fumé et l’aneth me rappelle mon grand-père Sten. Il en gardait toujours dans le congélateur et par conséquent, tous les aliments, y compris les glaces, étaient imprégnés de l’odeur de poisson fumé et d’aneth... Peut-être pas une madeleine de Proust mais un beau souvenir.


Un aliment ou un plat que tu n’as jamais goûté?

Tellement de produits qui sont locaux dans leur pays! Des légumes en Asie et aux Amériques du sud par exemple.


Pour toi, un repas ne se fait pas sans…?

Mon copain qui est français dirait du pain! Moi je dirais peut-être pas sans légumes. Et la fleur du sel et du citron!


Ton plus beau voyage, c’était où et quand ?

L’été dernier dans le Vermont. J’étais invité à cuisiner dans un restaurant où ils ne travaillent qu’avec de beaux produits locaux. Une très belle expérience. 

Ta rencontre avec Sessùn?

J’ai découvert la marque en arrivant à Paris en 2008 et c’était « love at first sight ». Grâce à Sessun je parles le français couramment car j’étais vendeuse au Bon Marché pendant un moment, en même temps que je travaillais en cuisine le soir. En tant que vendeuse j’étais obligée de parler français et c’’est la meilleure école ! 


Que t’inspire Sessùn ?

De beaux produits faits avec de belles matières, qui donnent envie. C’est aussi important dans la mode que dans la cuisine !


Si Sessùn était un plat?

Haha je sais pas mais ça me fait penser à un plat que j’ai créé récemment : un pamplemousse caramélisé au chalumeau avec de lavande et des fleurs séchées. Beau, fleuri et délicieux !


Ton restau préféré au monde ?

Lilla Ego, Stockholm. Des gens très talentueux qui font leur propre cuisine et qui ne copient personne. Des vrais sources d’inspiration! 


Le super-pouvoir que tu aimerais avoir ?

Évidemment la téléportation pour éviter des longues trajets en voyageant! J’adore voyager mais je déteste le transport.