Journal

16 / 06 / 2016

Interview - Grazia

Interview - Grazia

Avec sa nouvelle boutique dans le marais et son pop-up store dédié à ses capsules, la créatrice de Sessùn n'en finit pas de déployer son arsenal de séduction.


SI VOUS ÉTIEZ...

UNE COULEUR?

Bleu indigo sans hésiter! J'en porte beaucoup.
Et je suis très sensible à l'émotion qu'il suscite, à sa dimension artisanale. ll évoque les pays que j'aime: le Laos, le Japon, l'Afrique...

UNE MATIÈRE?

Je crois que je serais le coton...
Il est beau à l'état pur, il a un côté cocon, cosy, éternel. On peut tout en faire du coton. Je l'aime en poids léger, évanescent, ou poids lourd, tissé très serré.

UNE FORME?

La courbe! Je la trouve tellement sensuelle. Je ne suis pas très angulaire. J'aime les rondeurs, quelles qu'elles soient.

UN VÊTEMENT?

J'en serais beaucoup : ma petite robe d'été, mon jean, un grand manteau l'hiver...

UN ACCESSOIRE?

Un chapeau de paille : ma vie serait cool! La thématique estivale de Paris Annexe, notre pop-up devenu permanent est d'ailleurs l'esprit «guinguette».

UNE ÉPOQUE?

Celle de la route de la soie au début de notre ère, avec tous ces pays à traverser, l'Ouzbékistan, la Chine, etc. J'aurais aimé vivre cette époque de grandes découvertes.

UN STYLE?

Classique rafraîchi, je dirais.

UN DÉFILÉ?

Un défile de chariots à chevaux, à la conquête de l'Ouest, avec jupons.

UN OUTIL OU UN OBJET DE CREATION DE MODE?

Les grosses machines à tricoter rotatives, toutes circulaires avec ces milliers de fils: je trouve cela fascinant.

UN MOOD?

Happy! Parce que ça suffit, la morosité.

UNE INVENTION DE MODE?

J'aurais aimé être parmi celles et ceux qui ont permis de faire évoluer les mœurs et aide la femme à se libérer. Être l'inventrice du pantalon.

Interview réalisée par Emmanuelle BOSC pour Grazia - Juin 2016.